La plupart des coureurs sont sensibilisés avec la nutrition pour courir et partagent plusieurs croyances : la préparation d’un bon repas avant une course, manger un repas de récupération riche en protéines et glucides, bien s’hydrater, manger beaucoup de glucides la veille d’une longue course, etc. Ensuite, il existe des régimes, dont le plan alimentaire cétogène (keto), qui se manifeste avec plus d’énergie et une perte de poids.

 

Est-ce que le régime cétogène à haute teneur en gras et à faible teneur en glucides est idéal pour les coureurs ?

 

Pour répondre à cela, il faut comprendre en quoi consiste le régime cétogène.

C’est une alimentation riche en graisse (70-80%) et faible en glucide (5%) dans lesquels le corps est forcé de façon naturelle à subir une cétose, un état dans lequel le corps n’a pas assez de glucides pour son énergie. Par ce manque, le corps remplace sa source d’énergie par des cétones qui alimenteront le corps. De là son nom.

Avant de poursuivre la lecture, il est fortement suggéré de consulter votre médecin concernant le régime cétogène. Ce n’est pas pour tout le monde et votre médecin sera en mesure de vous dire si c’est sécuritaire pour vous.

 

Que se passe-t-il en cétose ?

Lors d’un entraînement, le corps utilise les glucides emmagasinés comme source d’énergie. Une fois privé des réserves, généralement pendant une longue course, on frappe un mur et la fatigue se fait sentir. Avec les habitudes alimentaires ‘’modernes’’, nous mangeons souvent 3 à 6 repas par jours, donc notre corps n’est pas habitué à utiliser les réserves (lipides), doncne sait pas bien les utiliser.

 

Mais que se passe-t-il si notre corps est habitué de brûler la graisse comme carburant ? Se pourrait-il que nous ayons plus de réserves de graisse que de glucide ?

Il n’est aucunement suggéré de courir au début d’un régime cétogène, car le corps n’est pas habitué à sa nouvelle source d’énergie primaire. Surtout que la plupart des gens ressentent des effets secondaires lors des 3 premières semaines, la grippe cétogène (keto-flu), comme la déshydratation, les sursauts d’humeur, les étourdissements, la fatigue, etc.

Pour ceux qui sont familiers avec le régime cétogène, et qui sont en ‘’mode keto’’ depuis quelque temps, vous avez surement ressenti un nouveau niveau d’énergie pendant que votre appétit est diminué. Puisque votre corps est habitué de brûler le gras comme source d’énergie, aller courir semblera plus facile.

 

Mon expérience

Il me semble que peux importe ce qu’on peut lire, apprendre et se faire dire, la meilleure façon de le savoir est l’expérimenter afin d’arriver à nos conclusions.

Pour ma part, après 9 mois à suivre le régime cétogène, en plus de jeûner intermittemment, je peux facilement aller courir 10km sous le 45 minutes sans avoir mangé depuis 18-24h. Je ne me sens pas mal, épuisé ou même affamé et la récupération est plus rapide qu’avant. Mon % de gras est d’environ 28% à l’heure que j’écris cet article.

Pour mes longues courses (+15km), je n’ai jamais mangé le matin, seulement un café noir, et je n’ai jamais eu des problèmes notables. J’ai même couru chaque marathon sans avoir mangé depuis plus de 12h. En ce qui me concerne, j’observe que cela me convient parfaitement.

Malgré qu’il y a tant de variables à considérer pour chacun, courir pendant une alimentation cétogène ne créera pas d’inconvénients, pourvu que vous soyez en cétose.