Même si la course à pied semble être un sport simple (enfiler une paire de soulier et partir), il y a tout de même une longue pente d’apprentissage. Lorsque vous commencez avec le jogging, vous pouvez vous sentir nerveux, inquiet, et même découragé. Pour vous faciliter l’entrée dans ce sport et éviter quelques fardeaux du jogging, voici 14 trucs et conseils que tous les coureurs devraient savoir.

#1 Le coton n’est pas un bon choix de tissu

Même si la course à pied semble être un sport simple (enfiler une paire de soulier et partir), il y a tout de même une longue pente d’apprentissage. Lorsque vous commencez avec le jogging, vous pouvez vous sentir nerveux, inquiet, et même découragé. Pour vous faciliter l’entrée dans ce sport et éviter quelques fardeaux du jogging, voici 14 trucs et conseils que tous les coureurs devraient savoir.

Les vêtements de jogging ont fait un long chemin depuis les chandails de coton, et les gros pantalons de jogging qui se trempent de sueur et causent des éraflures. Ils sont maintenant faits avec des tissus synthétiques tels le spandex ou le polyester, qui sont beaucoup mieux que le coton, car ils absorbent la sueur. Certains tissus sont même antiodeur, donc vous pouvez courir au sec et sans odeur.

#2 Une pause marche n’est pas tricher
J’entends plusieurs coureurs débutants dirent des choses telles que « Je ne veux pas avoir à marcher », comme si marcher était l’équivalent de lancer la serviette. Que vous sortiez pour une petite course ou vous soyez dans une course officielle, il n’y a pas de honte à prendre une pause de marche. En fait, utiliser une approche marche/course peut être beaucoup plus bénéfique afin de construire votre forme et endurance d’une façon sécuritaire.

#3 Portez le bon soulier et soutien-gorge
Porter le bon soulier de course est la clé du confort et de la prévention des blessures. Visitez un magasin de jogging spécialisé afin d’obtenir le bon soulier pour vous en fonction de votre type de pied et style de course.

Si vous êtes une femme, vous aurez le summum du confort et vous sentirez beaucoup plus en confiance avec un soutien-gorge ajusté pour le jogging.

#4 Utiliser les toilettes publiques
Si vous avez la crainte de toilettes portables ou ceux des dépanneurs louches, vous aurez sans doute à passer au travers à un certain point.
C’est très commun aux coureurs d’avoir des envies soudaines d’utiliser les toilettes parce qu’ils ont bu trop d’eau avant leur course ou s’ils sont victimes de diarrhée. Lorsque ceci vous arrive, ne soyez pas embarrassé d’avoir eu à interrompe votre course pour ça, bienvenue dans le club !

 

#5 Vous n’aurez pas de crampes avec de l’eau
Certains coureurs débutants n’aiment pas boire de l’eau lorsqu’ils courent, car ils craignent d’avoir une crampe. Les crampes, qui sont normalement une douleur sous la cage thoracique du côté droit, ne sont pas causées par l’eau. Ils sont souvent le résultat de ne pas respirer correctement.

Si vous courez 30 minutes et moins, vous n’avez pas besoin d’eau pendant votre course. Si vous courez plus longtemps que ça, surtout une journée chaude, vous devriez boire de l’eau toutes les 15 minutes.

#6 Courir n’est pas le feu vert pour manger
« Vous courez des marathons ? Vous pouvez manger ce que vous voulez ! » est quelque chose que j’entends fréquemment des non-coureurs. Malgré les pertes de calories majeures du jogging, ça ne vous donne certainement pas le droit de manger tout ce dont vous voulez… Certains coureurs l’apprennent de la dure manière, lorsqu’ils prennent du poids après quelques mois de course régulière.

Si vous essayez de perdre du poids (ou maintenir votre poids actuel), essayez de faire le suivi de votre consommation de calories et d’exercice fait dans un journal, vous aurez une meilleure idée de ce que vous brûlez. En plus, ceci aide à penser deux fois avant de prendre une bouchée de ce gâteau triple chocolat !

#7 Un marathon est 42,2 kilomètres

C’est très commun d’entendre des non-coureurs se référer à une course de n’importe quelle distance comme étant un marathon, tel que « J’aimerais faire un de ces marathons 5 km. » Si c’est quelque chose que vous avez fait avant d’être un coureur, c’est maintenant le bon temps de changer d’habitude. Un marathon, par définition, est une course de 42,2 kilomètres. Donc seulement les courses de 42,2 km devraient être appelées des marathons. Un demi-marathon est 21,1 km. Les autres courses sont aussi appelées par leur nom, comme le 5 km et le 10 km.

#8 Vous serez probablement blessé un jour

Essayez d’adopter une approche proactive lorsque vous abordez le jogging et assumez que vous serez blessé à un certain point. Vous serez plus attentif lorsque votre corps vous signalera quelque chose qui ne va pas bien. Les coureurs qui se croient à l’épreuve des blessures sont souvent ceux qui ignorent les alertes, poussent à travers la douleur, ne se soignent pas, et finissent par empirer leurs blessures.

#9 Toujours courir contre le trafic

Si vous courez sur les routes, assurez-vous de courir dans le sens contraire du trafic. Vous serez plus en sécurité si vous voyez les autos arriver qui s’ils arrivent par-derrière. Dans certains endroits, ce n’est même pas un choix, la loi oblige les marcheurs et coureurs à faire face au trafic.

Les conducteurs ont plusieurs distractions et ne peuvent vous voir qu’à la dernière seconde, donc assurez-vous d’être en contrôle de votre sécurité et n’assumez jamais que les gens peuvent vous voir.

#10 Vous ne serez pas dernier

Si vous n’avez jamais participé à une course avant, vous pouvez peut-être avoir la crainte d’être la dernière personne à traverser la ligne d’arrivée. En réalité, vous avez autant de chances de finir premier que dernier ! La plupart des courses ont un grand nombre de participants qui marche, donc même si vous prévoyez marcher/courir, vous allez surement finir en avant d’un bon nombre de marcheurs. En plus, même si vous terminez dernier, la réelle fierté de traverser une ligne d’arrivée est de traverser la ligne de départ… Vous êtes tout de même en avance sur ceux qui sont écrasés sur leur sofa !

#11 Ne pas trop courir avec une inclinaison

Étant un nouveau coureur, vous allez peut-être vous sentir audacieux et décider d’avoir un grand défi en courant une course avec une inclinaison prononcée. Mais courir avec autant d’inclinaison n’est jamais une bonne idée et peut causer des blessures. Pensez-y, trouveriez-vous une pente de 5 km avec une inclinaison de 5 à 6 % ? Si oui, vous n’iriez probablement pas courir là !

Vous devriez éviter de courir avec un angle prononcé plus de 5 minutes. Vous aurez un entraînement meilleur et plus sécuritaire si vous alternez entre les deux pendant quelques minutes. De plus, n’allez pas plus haut que 7 %, car ça met trop de stress sur votre dos, vos hanches et vos chevilles.

#12 C’est correct de jeter vos verres par terre
En assistant à un demi-marathon, j’ai vu un coureur prendre un verre d’eau à la station d’eau, le boire en avançant. Je ne pouvais pas savoir que c’était un débutant jusqu’à ce que je le vois s’arrêter et le remettre sur la table. J’admire son désir de ne pas polluer, mais ça causé un chaos pour les autres coureurs lorsqu’ils se sont heurtés. Amusez-vous à les jeter par terre ! Les bénévoles sont là pour les ramasser, et vous vous sentirez comme un coureur délinquant !

 

#13 Portez votre chandail après avoir terminé
Si vous participez à une course, vous allez surement recevoir un t-shirt avec le nom de la course. Le porter est une excellente façon de se vanter d’avoir fait cette course, après l’avoir terminé… Donc, en d’autres mots, portez un autre chandail pendant la course. Non seulement il y a des superstitions associé au port de ces chandails leur jour de course, mais vous aurez l’air d’un vrai débutant !

#14 Tous les coureurs ont été débutant

Vous pouvez sans doute vous sentir intimidé lorsque vous êtes autour des coureurs plus expérimentés, que vous courez avec eux juste en train de parler de jogging. Essayez de vous souvenir que tous les coureurs ont été dans vous souliers à un certain point et ont surement eu quelqu’un qui répondait à leurs questions et qui les supportait lorsqu’ils débutaient. Donc, ne vous sentez pas idiot de leur poser des questions, la plupart des coureurs veulent aider !